Economie footballistique

Si l’on en croit le rapport soccernomics 2006, une bonne nouvelle pour l’économie mondiale serait une finale Allemagne-Italie en finale de la coupe du monde de football 2006, avec victoire de l’Italie (merci à PSD Blog pour le lien).

Tout cela est bien beau : mais ce serait probablement négligeable à côté d’une défaite du Milan-AC ce soir contre Lyon, qui aurait pour effet de pénaliser électoralement Berlusconi (toujours propriétaire du club milanais), ce qui constituerait une excellente nouvelle pour l’économie italienne, et partant, mondiale. Voici donc un argument décisif pour, ce soir, être supporter de l’Olympique Lyonnais (et de profiter de ce que SM pouponne pour que temporairement, ce blog fasse une anicroche à son soutien des marseillais).

Sur le même thème et pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, notre ancien article de la semaine « ce que le football nous apprend sur la mondialisation » mérite toujours le détour.

EDIT de 22h40 : dommage.

Share Button
Alexandre Delaigue

Alexandre Delaigue

Pour en savoir plus sur moi, cliquez ici.