Déjà-vu

« Ce jeu où, en réaction aux inquiétudes du public, les dirigeants politiques et institutionnels rivalisent de promesses et de mesures intenables est extrêmement pervers. Lorsqu’on constate que les promesses n’ont pas été tenues, il en résulte une méfiance, un cynisme et un désenchantement généralisés vis-à-vis des institutions, sentiments qui à leur tour alimentent les peurs. L’autre effet de ce jeu est la multiplication des actions bureaucratiques, des lois et interventions mal conçues parce que élaborées sans recul, qui ne font que rendre la société encore moins résiliente face aux risques, et le public encore plus désorienté et désabusé face à un environnement toujours moins compréhensible. »

Share Button

3 Commentaires

  1. à lire ce post et le précédent, je serais prêt à parier qu’un réseau social de marché prédictif produirait une meilleure discipline législative que ces emportements capricieux et bien résumés ici.
    cdlt

Commentaires fermés.