La question et sa réponse

Les chômeurs ont-ils forcément intérêt à rester au chômage ?

Rédacteur : Stéphane Ménia

On part souvent du principe que les allocations-chômage incitent les chômeurs à ne pas reprendre un emploi le plus rapidement possible, puisqu’ils disposent d’un revenu de substitution au salaire grâce à leurs allocations chômage.

Or, les allocations-chômage ont une durée limitée et dépendent des cotisations antérieurement versées. Dans cette perspective, travailler ouvre des droits d’autant plus importants que l’on passe du temps en emploi.

Il y a donc pour le chômeur un choix à faire entre profiter maintenant d’allocations-chômage sans travailler et travailler pour s’ouvrir des droits futurs. Reprendre un emploi apporte un salaire et des droits futurs aux allocations chômage. Ne pas reprendre un emploi apporte une allocation et réduit les droits futurs. Cet arbitrage limite l’incitation à rester au chômage. C’est ce qu’on appelle « effet d’éligibilité » (Dale Mortensen et Kenneth Burdett).

La possibilité d’un tel effet conduit à s’interroger sur la pertinence des politiques visant à durcir les conditions d’indemnisation du chômage. Elles réduisent les droits associés aux cotisations chômage, limitant ainsi l’intérêt (exprimé en droits futurs) de reprendre un emploi lorsqu’on est chômeur.

Share Button