La société des bonimenteurs

En lisant ce billet (merci @freakonometrics) sur l’étude concernant les OGM (oui, celle dont personne n’a parlé récemment…), qui souligne les dégâts durables que cette polémique pourrait produire dans le débat sur les OGM, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle entre cette affaire et mes remarques passées sur les politiciens bonimenteurs. Une fois de plus, on distille des choses plus ou moins crédibles, voire pas crédibles du tout, et il en restera ce qu’il en restera. Là où ça devient chaud, c’est que dans mes billets, j’opposais les académiques (gentils) et les politiciens (méchants). Ici, même les scientifiques sont des bonimenteurs. Bref, un pas de plus vers le Moyen Age, alors que tout est normalement en place pour s’en éloigner. Amis spécialistes de sciences sociales ou de la communication, je pense qu’il y a un truc à creuser.

Désolé, les commentaires ne sont pas actifs, à cause des problèmes de spam. De toute façon, il n’y a pas grand chose à commenter.

Add : un lecteur me signale que mon propos ne précise pas qui est le bonimenteur dans l’histoire et qu’il peut y avoir confusion. Je parlais de l’étude de Séralini.

Share Button

1 Commentaire

  1. Les séquelles issues de l’action des bonimenteurs peut faire beaucoup de tort aux sciences en général.

    Une chose m’a amusée dans ce court billet, un détail, un bout de phrase : « Bref, un pas de plus vers le Moyen Age ». Le fait que le Moyen-Age soit encore souvent perçu comme une période obscure est dans une certaine mesure, aussi le travail de bonimenteurs.

    Vu comme ça, le travail va etre conséquent..

Commentaires fermés.